Si vous suivez l’actualité des crypto-monnaies, vous avez sûrement entendu parler de fork.  C’est un terme qui est devenu très à la mode, surtout en cette année 2017. Je vous propose aujourd’hui d’éclaircir un peu ce sujet.

Le fork, la fourche ou l’embranchement

 

Le mot fork est un terme anglais qui se traduit en français par la fourche ou l’embranchement. Il s’agit d’un terme informatique qui désigne comme son nom l’indique deux directions.

En fait, il s’agit d’un nouveau logiciel créé à partir du code source du logiciel existant. Il y a 2 raisons principales qui peuvent donner naissance à un fork:

  1. Une divergence de point de vue et des objectifs liés au projet par les développeurs
  2. Un conflit personnel au sein de la compagnie qui a créé le logiciel

Aussi, étant donné que pour faire de telles modifications il faut que les droits du logiciel le permettent, les forks sont généralement effectués sur des logiciels libres. C’est le cas du Bitcoin.

Le logiciel libre du Bitcoin

 

Logiciel libre du Bitcoin s’appelle la blockchain. La blockchain est une base de données (ou un livre comptable) dans laquelle sont enregistrées toutes les transactions effectuées en bitcoins.

Cette base de données a une capacité de mémoire limitée. En effet,  les blocs de la blockchain sont limités à 1MB (voir article sur la blockchain) ce qui pose problème pour la croissance du réseau bitcoin qui n’en finit plus depuis quelques années.

Cela provoque un ralentissement dans les transactions en Bitcoin, mais également une hausse des frais liés à cette transaction. Étant donné que l’on souhaite que le Bitcoin devienne une monnaie internationale à part entière et acceptée du grand public, nous sommes obligés d’apporter des améliorations à ce réseau.

C’est donc pourquoi le logiciel libre du Bitcoin doit subir des forks. Cependant, comme je l’ai mentionné plus haut, ce genre d’événement est souvent lié à une divergence de point de vue. Certains pensent qu’il faut faire un fork de telle manière alors que d’autres pensent qu’il faut le faire d’une autre manière.

On se retrouve donc avec des conflits d’intérêts très importants qui peuvent mettre à mal le projet originel du Bitcoin.

 

Le fork du Bitcoin

 

Le premier fork du Bitcoin a eu lieu en août 2017 avec la création de Bitcoin cash. Cependant cette monnaie n’est pas prédominante dans le marché et reste uniquement une monnaie alternative au « vrai bitcoin ».

 

Il y en a également eu un avec la création de Bitcoin Gold (BTG) le 24 octobre dernier. Son but encore une fois était d’apporter une amélioration au réseau actuel du Bitcoin et de trouver des solutions à certains problèmes existants. Cependant, il n’a pas vraiment donné suite car les yeux étaient rivés sur un fork à venir bien plus important.

Aujourd’hui, à l’heure où j’écris ces lignes (13/11/2017), le fameux fork du 16 Novembre a été annulé car trop de conflits au sein de la communauté.

Nous restons donc avec le bitcoin originel (BTC) qui pour moi reste la numero une de toutes les crypto-monnaies existantes

Son objectif, comme nous l’avons déjà vu c’est également d’être une réserve de valeur. Une réserve de la valeur comme l’or qui de par sa nature protège toujours votre patrimoine.

 

À propos de l'auteur

Xolali

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial