Bitcoin

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

bitcoin-cryptomonnaie-decentralisation-education-gagner-securiser-argent-blockchain-monnai electronique-monnaie digitale-monnaie-banque centrale-monnaie libre
Écrit par Xolali

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser qu’on ne peut  donner une seule définition du Bitcoin.

Le Bitcoin c’est plusieurs choses à la fois. C’est un univers tellement vaste qu’il faut s’y adapter à chaque fois qu’il y a des nouveautés.

Aujourd’hui nous allons voir cela avoir la règle des 3B :

1.   Le Bitcoin (avec un B majuscule)

Le Bitcoin est un protocole décentralisé d’échange d’informations en peer-to-peer.

C’est une phrase assez complexe, que nous allons tenter d’expliquer plus en détail.

Si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous avez une adresse IP. IP signifie Internet Protocol.

Cela signifie que vous êtes connecté à un ordinateur qui est connecté à un autre ordinateur qui lui-même est connecté à plusieurs autres ordinateurs.

Le fonctionnement du bitcoin est similaire à celui d’internet mais il se focalise sur l’échange de valeur pécuniaire.

On peut donc le définir comme étant un système de paiement qui fonctionne grâce à de puissants ordinateurs qui calculent en permanence des données afin de les transmettre d’un point A à un point B sans avoir besoin d’intermédiaire.

Ce n’est pas l’incarnation d’une autorité ou de l’État et il ne requiert donc pas l’utilisation d’une infrastructure centralisée qui détient les comptes de chacun et peut décider à un moment ou une autre de les saisir.

Le Bitcoin repose sur ce qu’on appelle un processus cryptographique (qui assure l’authenticité, la confidentialité et l’intégrité des transactions).

Ce qui m’est arrivé au mois de Juin 2016 via ma chère banque commerciale (Société Générale pour ne pas la citer) est donc impossible avec le Bitcoin (voir point 4 : « que m’est-il arrivé en Juin 2016 ?»)

 

2.   Le bitcoin (avec un b minuscule)

Le bitcoin avec un b minuscule désigne la monnaie électronique dit « crypto-monnaie ».

Cela signifie que contrairement à nos monnaies traditionnelles, la monnaie bitcoin n’existe pas et n’existera jamais sous forme papier.

Cela signifie aussi qu’elle est sécurisée automatiquement et qu’on ne peut truquer sa nature. On ne peut donc effectuer ce qu’on appelle la « planche à billets » afin de permettre aux banques d’en avoir plus à disposition au risque de voir sa valeur chuter d’années en années.

Le nombre de bitcoin en circulation aujourd’hui est de 15.9 millions. Le nombre de bitcoins qui seront émis au total est de 21 millions. Ils seront émis lentement et de manière dégressive si bien que les derniers bitcoins créés le seront en 2140.

Toutes ces données sont transparentes et écrites dans le code de son/ses créateur(s).

C’est donc une monnaie originale et unique car elle met à l’épreuve toutes les monnaies existantes qui perdent de leur valeur au cours des années.

À ce jour, 14/11/2016, un bitcoin ne vaut pas moins de 700$ alors que l’an passé à la même date, il en valait 325 et 4 ans plus tôt, en 2012, à peine 12 $.

 

3.   La Blockchain

La blockchain est comme son nom l’indique une chaine de blocs. C’est le livre de compte du bitcoin. La blockchain est un peu comme une promesse (une promesse tenue contrairement à la promesse de l’euro par exemple). C’est la promesse que toutes vos transactions seront bien transmises à la personne avec qui vous échangez.

Comme je vous l’ai mentionné à la fin du paragraphe 1, il m’est arrivé au mois de Juin 2016 une chose qu’il est impossible de se produire avec le Bitcoin et cela est dû au fonctionnement de la blockchain.

Dans la blockchain, toutes les transactions sont vérifiées, sécurisées et surtout authentiques. Il n’est pas possible de les falsifier et dès lors qu’elles y sont inscrites, leur message est inaltérable.

La puissance de la blockchain et toutes les possibilités qu’elle offre sont très nombreuses. Elles vont bien au delà du Bitcoin et c’est pour cela que je consacrerais un article complet sur ce sujet.

 

4.   Que m’est-il arrivé en Juin 2016 ?

sg-prelevement-double-2016

En effet, mon compte a été débité deux fois (par MA banque) et malgré des mails et courriers de contestation, je n’ai toujours pas été remboursé à ce jour.

Ceci est impossible avec le Bitcoin car sa fonction première est d’écrire des transactions indélébiles et uniques dans la Blockchain. Il est régit par l’expression anglaise suivante : « code is law ». Ce qui a été créé par le code est la règle à suivre et ne doit pas être modifié.

Aujourd’hui, le Bitcoin fait partie des rares systèmes à ne jamais avoir été piraté ou avoir connu des problèmes informatiques et ce, depuis 8 ans maintenant. On ne peut pas dire de même pour Gmail, Facebook et tous les autres sites connus que nous utilisons aujourd’hui, idem pour les banques qui ont des « problèmes informatiques » récurrents.

 

En conclusion, nous pouvons dire que le bitcoin est un système de paiement électronique qui permet d’échanger de la valeur entre deux individus sans passer par l’intermédiaire bancaire.

C’est un système qui a encore beaucoup à prouver. Il est jeune et sera donc en proie à de nombreuses spéculations comme particulièrement en 2013 et depuis son existence.

Il lui faudra du temps avant de se stabiliser mais ce dont nous sommes sûrs c’est qu’il n’est pas prêt de disparaître aujourd’hui.

À propos de l'auteur

Xolali

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Club Privé Coinmunity Fin de l'offre de lancement le >30 Septembre 2017<

x