Pour expliquer ce qu’est la blockchain il faudrait bien plus qu’un simple article. Il y a d’ailleurs des livres de plusieurs centaines de pages qui traitent sur ce sujet.

La Blockchain se traduit en français par « chaîne de blocs » .

Que peut donc bien contenir ces blocs ?

Avant d’aller plus loin je tiens à remettre certaines choses en place.

 

Les fausses vérités sur la blockchain

Si vous entendez parler de blockchain où que ce soit,  sachez que vous entendez parler intrinsèquement de Bitcoin avec un B majuscule.

Je précise cela car aujourd’hui tous les grands organismes financiers,  industriels ou même étatiques emploient le mot blockchain pour désigner une révolution qui est dissociable du bitcoin.

Certaines personnes (cf. Blythe Masters) ont carrément eu l’audace de dire : « Forget about bitcoin,  it’s all about the blockchain ». Traduisez par :

Laissez tomber le bitcoin qui est une monnaie électronique utilisée par les terroristes et les trafiquants d’argent, l’unique technologie qui importe est la blockchain qui est la  vraie révolution planétaire.

Blythe Masters n’est rien d’autre que l’ancienne dirigeante du département des matières premières chez JP Morgan et accessoirement la créatrice des CDS (Credit Default Swaps) en grande partie responsable de la crise des subprimes.

Faut-il lui faire confiance ? Sans aucun doutes…

 

La vraie définition de la blockchain

Pour savoir ce qu’est réellement la blockchain, il faut simplement lire le « White paper » de Satoshi Nakamoto où tout y est clairement expliqué.

Il s’agit simplement d’un livre comptable électronique par lequel passe des transactions sécurisées (cryptées) qui formeront des blocs qui viendront s’ajouter à la chaîne de bloc déjà en place.

Toutes les transactions sont libres et peuvent être visualisées dans la Blockchain qui est censée être publique.

Voilà ce qu’est tout bonnement la blockchain. C’est le livre comptable du Bitcoin (le protocole d’échange d’information en peer to peer) sur lequel s’échange les bitcoins (monnaie électronique).

 

Les nouvelles applications de la blockchain

Ces dernières années,  beaucoup d’organismes se sont aperçu de la puissance de cet outil utilisé par le Bitcoin. Il était principalement question de transactions monétaires mais ses applications vont bien plus loin.

Ainsi la Blockchain pourrait avoir  des applications dans le domaine de l’assurance,  de la santé, de l’immobilier,  les transports,  la musique et même le vote électoral.

Le fait de pouvoir créer des transactions sécurisées n’ayant pas besoin de tierce partie est exceptionnel car cela augmente la confiance et limite énormément la fraude.

Cela permettrait au banques de valider plus rapidement les règlements et de réduire considérablement leurs coûts.

L’application la plus populaire de la Blockchain après la monnaie s’appelle les « smarts-contracts ».

L’ethereum en est la genèse et l’ether la monnaie associée.

Il s’agit de programmes autonomes qui permettent d’exécuter les termes d’un contrat en toute transparence et en toute sécurité sans avoir besoin d’une personne physique.

Imaginez pouvoir faire cela lors d’une location immobilière  ou un contrat musical.

Les possibilités liées à la Blockchain deviennent sans limites.

Mais n’oubliez pas,  le Bitcoin est la vraie révolution,  la Blockchain est l’une de ses applications.  Sans internet,  Google ne peut exister,  sans Google,  Gmail ne peut exister.

Sans Bitcoin, pas de Blockchain et aucun autre service que vous découvrirez au fil des mois,  des années qui vont suivre.  

Et vous, que pensez-vous que la blockchain pourrait vous apporter ? Achetez-vous des bitcoins pour comprendre son fonctionnement ?

http://blockchain.info est le site référence si vous souhaitez en comprendre davantage.

 

Ce n’est pas le seul article concernant la blockchain, c’est un domaine qui demande bien plus qu’un seul article pour l’apprivoiser.

À propos de l'auteur

Xolali

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial